Thursday, September 22, 2011

Text by Masashi Ogura on Performance Art


Click on the image to enlarge it.






(en fran├žais)

Tout d'abord, je dois dire que je ne suis pas un amateur de la performance. Je n'ai pas fréquenté le lieu de cet art. Mais, je sais que la performance occupe une place importante de l'art actuel, surtout, dans la lignée des mouvements de Dada et du surréalisme. De ces humbles connaissances, j'ose dire que la performance actuel partage avec l'art visuel d'aujourd'hui le problème concernant le divertissement. Hannah Arendt a dit que le divertissement (entertainment) est nécessaire pour le métabolisme de la vie humaine. Si l'art contribue aussi au métabolisme de l'être humain, il a une racine commune avec le divertissement. D'ailleurs, l'art contemporain ou le non-art n'ont-t-ils pas accentué les expressions inattendue, sensationnelle, illusoire et parfois effrayante, qui se trouvent aussi dans le divertissement? Cependant, dans la société de spectacle, le divertissement est facilement confondu avec ce qui est fourni par l'industrie de l'amusement. Ce phénomène est remarquable surtout au Japon. Dans ces circonstances, à mon avis, il s'agit de savoir si l'art puisse toujours contribuer au métabolisme de la vie humaine avec son propre moyen.

En ce qui concerne la Live Biennale, je ne peux noter que l'acte de performance se demeure dans ma capacité limitée. Car je ne suis pas au courant du contexte de Vancouver et, de plus, je ne suis pas anglophone (c'est mon défaut). Alors j'étais impressionné par Jean Dupuy qui garde toujours l'esprit de Fluxus, très ému par Dana Claxton qui évoque une importante liaison du ciel et de la terre. Lin Yilin et Vassan Sitthiket m'ont attiré tous les deux mon attention particulièrement. Lin Yiilin a révélé, dans les ruelles du quartier DES, l'existence de ce qui est négligé et perdu derrière de la vie quotidienne. Vassan Sitthiket a montré avec ironie et humour le danger imminent de la société globale.

Masashi Ogura

No comments: